Les moutons Soay

Les moutons soay

Juin 2009, Les parcs se dessinent, les pieux sont enfoncés, les abris présent, il ne reste plus qu'à clôturer et surtout faire un choix sur la race de moutons/chèvres que nous allions accueillir. Nous voulions une race calme, qui puisse s'habituer à la visite d'enfants, d'adultes et même de chiens, une race attractive, qui sorte de l'ordinaire, qui soit belle à contempler et sans trop d'entretiens. Nous rêvions d'acquérir quelques chevreuils mais après plusieurs contacts auprès d'éleveurs, l'idée est rapidement tombé à l'eau, trop sauvages, trop stressé et le coût d'une clôture dépassant le mètre cinquante aurait été trop onéreuse. Nous nous sommes lancé à la recherche de mouflons, vous savez ces moutons sauvages qui vivent entre autre dans nos ardennes belges! Voilà une bête sympa! Belle et élégante quoi que fort craintive! Après quelques semaines de recherches intenses pour trouver un élevage qui n'aboutissait pas, je tombe enfin sur une annonce indiquant vendre un troupeau de mouflons nains! Ni une, ni deux, je sonne afin de prendre rendez-vous le lendemain!

Arrivé sur place, le cadre était idyllique, nous surplombions un bosquet dans lequel nous pouvions apercevoir au loin une trentaine de mouflons! L'allure fière, d'impressionnantes cornes, une épaisse toison laineuse brune, l'arrière train blanc ainsi que de très fines pattes! De jeunes agneaux jouaient tel de jeunes chevreaux, soit! Nous étions conquit!

Nous avons voulu les approcher de plus près, malheureusement pour nous, au fur et à mesure que l'on approchait, le troupeau s'éloignait! Heureusement, le propriétaire avait pris la peine de "cloisonner" deux couples non consanguin! C'est à ce moment là, qu'on a effectivement compris que ce n'était pas des mouflons mais bien des moutons soay de par leur taille! En effet même si la ressemblance est troublante, la physionomie, le comportement, la mue naturelle tout pourrait les confondre si ce n'est la taille! (+/- 60cm au garot contre +/- 110cm pour le mouflon des Ardennes!) 

De retour à la maison, nous nous empressons à sortir nos 4 individus dans la belle pâture verte! Ils n'ont pas l'air d'avoir été trop stressé par le transport même s'ils sont aux aguets! Ils ne broutent pas encore, et nous sommes tel des enfants devant des animaux qui nous étaient encore inconnus jusqu'à présent! Un détail m'ayant surpris à cet instant, ce n'est pas un des béliers qui mène le troupeau afin d'explorer les lieux mais bien l'aînée des femelles.

Quelques années ont passées et le cheptel s'est agrandit, on ne se lasse toujours pas de les observer!

Voici quelques photos!

Moutons soay

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site